fbpx

Dans les coulisses de ‘Oh Monday’ avec Judith Crillen

16 Mai 2024 | Entrepreneuriat

Les conseils de Judith pour créer une marque de papeterie

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de partager avec vous une discussion inspirante avec Judith Crillen, la fondatrice du blog « Maman s’organise » et la créatrice passionnée derrière la marque de papeterie « Oh Monday ». Judith n’est pas seulement une experte en organisation, elle est également une entrepreneuse dynamique qui a su transformer sa passion pour l’ordre en une entreprise. À travers cet échange, Judith nous dévoile son parcours, ses astuces et elle nous raconte comment, après avoir songé à arrêter son blog « Maman s’organise », elle a finalement décidé de se lancer dans l’univers de la papeterie avec la création de « Oh Monday » !

Vanessa Lopes : Bonjour Judith, peux-tu te présenter et présenter tes activités ?

Judith Crillen : Bonjour Vanessa ! Merci de m’accueillir sur ton blog. Je m’appelle donc Judith, je suis mariée et maman de 2 ados. Je suis home-organiser, c’est-à-dire que j’accompagne les personnes qui le souhaitent à désencombrer, ranger et organiser leurs espaces de vie. Je peux également les aider à mettre en place une organisation adaptée à leur quotidien.

Mon aventure entrepreneuriale a commencé en 2011, lorsque j’ai créé le blog Maman s’organise pour partager mes astuces d’organisation auprès des mamans actives et débordées. Quelques années plus tard, j’ai publié 2 livres sur le rangement et le minimalisme. Aujourd’hui, ces 2 livres ne sont plus édités par la maison d’édition, mais il y a encore moyen de les trouver en bibliothèque ou d’occasion. Le blog, quant à lui, existe toujours.  

VL : Quelle a été l’inspiration derrière la création de la marque de papeterie « Oh Monday » et comment cela s’intègre-t-il dans ta mission globale d’aider les mamans actives ?

JC : Il y a deux ans, j’ai voulu arrêter Maman s’organise, car j’avais beaucoup de mal à générer un chiffre d’affaires et un revenu à la hauteur de mon travail. J’ai alors décidé de faire une pause pendant laquelle j’ai aidé ma belle-sœur dans son activité de création de bijoux en pierres semi-précieuses. C’est en préparant les commandes de bijoux que l’envie m’est venue de créer ma propre boutique en ligne de papeterie

Quand je travaillais sur Maman s’organise, je voulais déjà créer un agenda au format papier pour mes mamans débordées, mais la logistique et la gestion du stock me faisaient peur. En travaillant avec ma belle-sœur, ces peurs se sont envolées et je me suis lancée. J’ai alors repris mon compte Instagram en main et j’ai relancé la newsletter pour expliquer mon projet et voir comment il serait accueilli par ma communauté.

VL : Est-ce que l’expérience acquise autour de « Maman s’organise » et l’importante communauté que tu avais développée sur Instagram, ont influencé le développement de « Oh Monday » ? Peux-tu nous parler de l’interaction entre ces deux marques ? 

JC : La communauté que j’ai développée grâce à Maman s’organise m’a clairement aidée dans le développement de ma marque de papeterie. Il est certain que, sans ma communauté, je n’aurais rien vendu du tout. Ou alors vraiment très peu. 

Grâce à cela, j’ai pu sonder ma communauté, leur parler du projet, et créer une nouvelle communauté autour de la papeterie d’organisation. J’ai réfléchi à un nom de marque pour lequel j’ai créé un nouveau compte Instagram. 

L’idée était de faire venir la communauté de Maman s’organise sur celle d’Oh Monday et de nourrir l’une avec l’autre. C’est quelque chose qui s’est finalement révélé assez difficile. Et je me demande encore aujourd’hui si j’ai bien fait de créer un nouveau compte Instagram. Pour le moment, il n’est d’ailleurs plus actif.

VL : Peux-tu nous parler du processus de conception des produits, depuis l’idée initiale jusqu’au produit final ? Comment as-tu géré la production et la logistique de tes produits, en particulier en tant qu’entrepreneuse avec une expertise spécifique dans l’organisation ?

JC : Le premier produit que j’ai voulu développer est donc l’agenda papier. Je l’ai conçu en me basant sur mes compétences d’organisation. Je voulais quelque chose de simple et efficace.

J’ai donc bien entendu commencé par créer le design de l’agenda et son contenu.

Ensuite, mon mari a pris en charge toute la partie impression. C’est lui qui a cherché les imprimeurs, qui a calculé les coûts et fait imprimer un prototype. Grâce au prototype, j’ai pu me faire une idée du produit final et valider la qualité. Finalement, nous avons dû tester trois imprimeurs différents pour avoir la qualité attendue.

Une fois l’imprimeur choisi, j’ai passé ma commande et j’ai patiemment, très patiemment, attendu d’être livrée. Pendant ce temps, je communiquais sur Instagram et dans la newsletter afin de garder les clients au courant de l’avancement de leurs commandes et des expéditions.

La livraison s’est faite en deux fois. J’ai d’abord reçu les agendas reliés et ensuite les agendas à spirales. Dès la réception de ma commande, j’ai commencé les expéditions. J’ai passé plusieurs jours à emballer mes colis, à imprimer des étiquettes et à déposer mes colis chez Mondial Relay et bpost.

VL : Quels ont été les défis que tu as rencontrés lors du lancement de la marque « Oh Monday » et comment les as-tu surmontés ?

JC : Le premier défi a été de trouver un imprimeur qualitatif. Ce fut un gros travail, car la plupart des imprimeurs français ou belges ne sont pas prêts à produire de petites quantités.

Je trouve cela vraiment dommage, car on est alors obligé de se tourner vers des pays plus lointains.

Ensuite, j’ai très mal évalué la quantité d’agendas à commander. J’ai été visiblement trop optimiste, car j’ai commandé beaucoup trop. J’ai donc dû vendre une grande partie de mon stock quasi au prix d’achat.

Un autre défi a été d’être livrée à temps. Et là, malheureusement, on avait très peu de contrôle sur la situation. Les agendas sont arrivés juste avant Noël. Mais clairement, pendant les 15 derniers jours, j’étais très mal à l’aise par rapport aux délais que j’avais annoncés initialement aux clients.

Finalement, j’ai offert beaucoup de petits cadeaux dans mes colis pour faire plaisir aux clients qui m’avaient fait confiance et qui ont dû patienter pendant plusieurs semaines pour recevoir leur agenda 2024. 

VL : Peux-tu partager quelques-unes de tes stratégies de vente en ligne pour promouvoir tes produits de papeterie et développer ton e-shop ?

JC : Pour promouvoir mes agendas, la meilleure stratégie a été d’en parler chaque semaine dans la newsletter destinée aux abonnés de Maman s’organise.

J’ai également beaucoup utilisé mes réseaux sociaux, mais les résultats n’étaient pas aussi positifs qu’avec la newsletter.

J’ai aussi collaboré avec d’autres entrepreneuses à qui j’ai offert l’agenda pour qu’elles puissent l’utiliser et en parler ensuite. Pour cela, j’avais mis en place un petit système d’affiliation qui permettait aux entrepreneuses de gagner
5 € par agenda vendu. Ce système a particulièrement bien fonctionné lors d’un live Facebook durant lequel j’ai été invitée à présenter l’agenda.

Ce qui a plutôt bien fonctionné également, fut de proposer des réductions lors du lancement de la marque. 

VL : Quels conseils donnerais-tu aux entrepreneuses qui envisagent de lancer leur propre marque de papeterie ou de produits physiques en ligne ?

JC : Il y a tellement de choses à dire et de points d’attention à ce sujet !

Comme pour n’importe quelle activité en ligne, il faut commencer par bien identifier son public cible et comprendre ses besoins.

Ensuite, il est très important de créer une identité de marque cohérente avec le public cible et les produits que l’on veut vendre. Dans mon cas, j’avais une vision très précise de ce que je voulais. J’ai donc fait appel aux compétences d’une graphiste et designer de marque. Grâce à cela, j’ai pu bénéficier d’une direction créative à suivre pour la création du site internet, les visuels à utiliser sur les réseaux sociaux, les photos, etc.

Pour finir, il ne faut pas négliger la gestion des stocks. Pour cela, il me semble que la solution la plus simple est de mettre en place des préventes. Cela permet de connaître la bonne quantité à commander et de générer un revenu qui pourra être utilisé pour financer la production.

VL : Enfin, quelles sont tes perspectives pour la marque « Oh Monday » et quels projets as-tu en tête pour continuer à développer ta gamme de produits ?

JC : Pour le moment, je suis en pleine réflexion pour la suite d’Oh Monday. J’hésite à le fusionner avec Maman s’organise, car le compte Instagram se développe bien et je trouve que c’est très compliqué de gérer deux comptes en parallèle. Par contre, j’ai plusieurs idées de nouveaux produits dont un agenda non daté. Le format va également changer de façon à pouvoir imprimer de façon plus écoresponsable et mieux gérer mon stock.

VL : Un immense merci pour ton partage et tes précieux conseils ! Où peut-on te retrouver ?

JC : Merci à toi de m’avoir invitée à parler de la création de l’agenda Oh Monday. Pour me retrouver ou me contacter, il y a plusieurs moyens.

Sur le compte Instagram @mamansorganise_ où je suis surtout présente.
Et sinon, je suis toujours joignable par mail via judith@ohmonday.fr ou judith@mamansorganise.com.
De plus, il y a encore de la jolie papeterie sur mon site internet.

Sur mamansorganise.com, il y a plusieurs ressources gratuites pour remettre de l’ordre dans son quotidien.

Et pour celles qui veulent aller plus loin, je propose un nouvel accompagnement personnalisé pour désencombrer, ranger et organiser sa maison. Pour cela, il suffit de prendre rendez-vous sur mon agenda en ligne pour un appel découverte en cliquant ici

Et voilà, nous arrivons à la fin de notre échange avec Judith Crillen. Pour la petite anecdote, je suivais assidûment Maman s’organise à l’époque où j’avais moi-même la volonté de développer un business de papeterie autour de l’organisation. Je suis ravie de pouvoir aujourd’hui vous partager une interview avec Judith que j’ai également eu l’occasion de rencontrer en vrai de vrai ! Judith est une personne adorable, souriante et avec qui il super agréable d’échanger.

J’espère que vous avez trouvé son parcours aussi inspirant que moi et que ses conseils vous seront précieux si vous envisagez de lancer votre propre marque. N’hésitez pas à la suivre sur ses réseaux et à découvrir ses produits.


Vous aimerez également

Combiner vie de maman et entrepreneuriat avec Jehanne Moll

Combiner vie de maman et entrepreneuriat avec Jehanne Moll

Les conseils de Jehanne pour équilibrer pro et perso Découvrez comment Jehanne Moll, photographe et maman, jongle avec ses deux casquettes. Son parcours professionnel, sa grossesse, comment cette dernière a influencé sa façon d'exercer et sa vision de l'équilibre de...

Être artiste sur les réseaux sociaux avec Marianne Goffard

Être artiste sur les réseaux sociaux avec Marianne Goffard

Le parcours de Marianne pour rayonner en ligne en tant qu’artiste Plongez dans l'univers coloré et passionnant de Marianne Goffard, artiste peintre pleine de vie et d'authenticité. Dans cette interview captivante, Marianne nous dévoile son parcours artistique, sa...

Pour laisser un commentaire, c’est juste là !

2 Commentaires

  1. Mille mercis Vanessa de m’avoir donné l’occasion de partager mon expérience sur la création de marque. J’espère que mon parcours pourra aider d’autres personnes qui veulent créer leur propre marque.

    Réponse
    • Merci Judith !! 😀

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *