fbpx
Vie de freelance

Comment j’ai trouvé mes premiers clients ?

Parmi les défis rencontrés lors du lancement d’une activité ou du passage au statut d’indépendant, on retrouve la quête de clients. Ces derniers assurent le succès de votre activité et donc vos revenus. La prospection est rarement excitante, on a plutôt tendance à souffler quand on y pense. Pour vous aider, je vous partage mon expérience et vous explique comment j’ai trouvé mes premiers prospects et clients.

Le bouche-à-oreille

Mon premier conseil et celui qui a le mieux marché pour moi c’est de parler ! En discutant avec certaines personnes en phase de lancement, j’ai entendu des « j’ai peur du regard de mes proches », « je veux que ça reste secret jusqu’à ce que ça marche », « je préfère faire ça de mon côté ». Grosses erreurs !

Craindre le regard des autres est compréhensible, on n’a pas forcément envie de se mettre en avant et souvent, on a peur que tout le monde assiste à notre chute. Pourtant, si vous voulez des clients, il va falloir faire abstraction de ces croyances limitantes.

Acceptez la peur mais avancez malgré tout, elle finira par diminuer. Votre entourage, que ce soit votre mère ou votre boulangère, constitue votre première base de « fans ». Et les fans ils font quoi ? Ils parlent, ils partagent, ils likent. C’est là que vous allez faire face à une première vague de soutien. Je vous assure que quand j’ai commencé à être plus active sur Facebook, j’ai été surprise par le nombre de personnes qui m’ont écrit pour m’encourager ou qui se sont abonnées à la page. Je n’ai pas vu certaines d’entre elles depuis des années et pourtant, elles m’ont soutenu et certaines ont même fait ma pub. S’il y a bien une chose que j’ai apprise c’est que le soutien ne vient pas toujours de là où on l’attend.

Cependant, ne vous reposez pas uniquement sur votre grand-mère et sa capacité à parler de vous à tous les commerçants du quartier. Vous aussi, parlez. A tout le monde. Soyez fiers de vous lancer, fiers de ce que vous proposez et osez dire que vous existez. La personne en face de vous ne fera peut-être pas appel à vous mais elle pourra toujours en parler à quelqu’un. Par exemple, je discutais de mon lancement avec mon esthéticienne, elle m’a tendu une carte de visite et m’a dit « appelle cette personne, elle a besoin de toi ». Cette personne a signé mon devis quelques jours plus tard.

Ne vous dites jamais « ce n’est ni le lieu ni l’endroit pour parler de moi » sous prétexte que vous n’osez pas, car parler de votre activité n’a rien du narcissisme mais tout d’une démarche naturelle. Osez être vous-mêmes.

LinkedIn

Un matin j’ai reçu un nouveau message via le formulaire de contact de mon site et lors du premier rendez-vous avec ce prospect, je me suis permise de lui demander comment il m’avait trouvée. Sa réponse m’a surprise : LinkedIn. Ce réseau et moi, on n’est pas super copains. Pourtant, c’est le réseau social professionnel par excellence.

Quelques soient votre statut et votre secteur d’activité, il est parfait pour entrer en contact avec des prospects et potentiels clients. Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour suivre la concurrence ou pour renforcer votre crédibilité. Par exemple, je l’utilise pour partager mes articles de blog parce que je souhaite leur assurer de la visibilité. En même temps, je montre que je suis active dans le secteur.

Donner des cours

Ça c’est la surprise du mois de septembre. Je m’étais inscrite, il y a un quelques mois, sur le site Superprof.be. Je me disais qu’à défaut de travailler sur les projets de clients, je pouvais donner des cours en marketing digital. Lorsque j’étais en vacances le mois dernier, j’ai reçu un message de la plateforme m’informant que j’avais été contactée par deux élèves me demandant des cours. Je refusé la première demande parce que je n’étais pas capable de répondre aux attentes de la personne mais j’ai donné mes premiers cours de réseaux sociaux à la deuxième. Ensuite, j’ai eu d’autres demandes et j’ai même donné cours à des groupes (si mes formations vous intéressent, contactez-moi). Dans mon cas, c’était en présentiel mais il est possible de le faire par webcam.

Si vous aimez transmettre et avez de la patience pour donner des explications, ça peut être une piste à explorer et ce, quel que soit votre domaine. Sur Superprof, vous pouvez trouver des professeurs de roller, de couture et même de sculpture ! Il y en a pour tous les goûts.

Plateformes

Il existe pas mal de sites permettant aux personnes souhaitant engager des freelances de trouver facilement les profils correspondant le mieux à leurs besoins. C’est le cas par exemple des sites Malt.fr et Jellow.be. En quatre mois, ils ont mené à une seule prise de contact. Je pense qu’il y a une telle quantité de profils de freelances qu’il est difficile de se démarquer. Certains n’hésitent pas à se brader pour attirer plus de prospects. Cependant, ça reste un moyen de montrer que vous existez et que vous proposez des services dans tel ou tel secteur.

Vous l’aurez compris, en « gardant ça secret pour le moment » et en « préférant ne rien dire », vous passez à côté de vos premiers clients. Outre le fait que je suis pour la publicité et la communication (sans blague ?!), je vous assure qu’il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes pour obtenir vos premières demandes. Rien qu’en communicant autour de vous, vous entamez déjà une démarche positive et bénéfique. Bien entendu, il vous faudra aller plus loin pour continuer à attirer de nouveaux clients mais c’est un bon début.

Et vous, comment avez-vous trouvé vos premiers clients ? Ou comment procéderiez-vous pour en avoir de nouveaux ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *