fbpx

Créer sa première formation en ligne avec Thomas Hubert

12 Déc 2023 | Entrepreneuriat

Les conseils de Thomas pour créer ta première formation en ligne

Dans le monde en constante évolution de la formation en ligne, rencontrer des experts passionnés qui repensent et réinventent les méthodologies pédagogiques est une véritable aubaine. Dans cette interview, nous plongeons dans l’univers de Thomas Hubert, un entrepreneur au parcours atypique, passé du monde informatique à la formation en ligne de haute qualité. Avec plus de 15 ans d’expérience, Thomas partage sa vision novatrice et sa méthodologie LUNE, une approche intégrant la ludopédagogie, l’unicité du parcours, la neuropédagogie et une collaboration active. Découvrez ses précieux conseils pour créer une première formation en ligne et comment sa méthode unique pourrait bien être la clé pour « décrocher la lune » en matière d’apprentissage.

Vanessa Lopes : Peux-tu te présenter et présenter ton activité ?

Thomas Hubert : À la base je suis du monde informatique, architecte système et formateur. J’ai donc formé des techniciens, ingénieurs, architectes, chef de projet… J’ai travaillé quelques années en salarié et je suis vite parti à mon compte, 3 mois en portage salariale puis en Entreprise individuelle (le statut auto-entrepreneur était à peine en discussion chez nos politiciens).

Puis j’ai créé une société avec ma compagne pour faire de la délégation de formateur, car je ne pouvais plus répondre aux demandes des clients. Je suis devenu formateur de formateurs ! Wouha, un coup de foudre pour moi, j’ai compris que la pédagogie était mon cheval de bataille. En montant en compétence sur la communication et la psychologie pour mieux former et apprendre, j’ai découvert les neurosciences permettant de mieux comprendre l’apprentissage et les mécanismes du cerveau.

En parallèle, des entreprises et centres de formations me demandaient de faire de l’ingénierie de formation pour créer des formations en mi-présentiel et mi-distanciel, avec des micros et caméras dans la salle de formation (c’était vers 2010 je crois). Ce fut le cas notamment pour des militaires en déplacement à l’étranger, pour les DOM TOM, etc.

N’étant pas un vendeur né, je me suis formé au webmarketing et là, mes neurones ont dit « STOP », les notices IKEA incomplètes ça suffit.

En tant que pédagogue, 1% des formations suivies étaient bien structurées. Pourtant, j’en ai consommé des formations, une par mois pendant un temps, puis tous les trimestres maintenant. Rien à voir avec ce qu’on créait en entreprise.

Alors j’ai décidé d’aller aider les infopreneurs à faire de la qualité. J’ai rencontré des « entrepreneurs à succès » comme Alec Henry, qui m’a mis en contact par la suite avec Aline Bartoli, ou encore cette année avec Romain Mastrovito pour ne citer qu’eux.

J’accompagne à présent des infopreneurs de tous secteurs (finance, photo, mariage et bien d’autres encore) pour refaire ou créer leurs formations de haute qualité.

VL : Tu as une méthodologie bien à toi : LUNE. Pourquoi ce nom ?

TH : La méthode que j’apporte permet de décrocher la lune à nos apprenants. C’est aussi un acronyme.

  • L pour ludopédagogie, plus communément appelé gamification ;
  • U pour unique, afin de rendre le parcours de formation personnalisé (à l’image du formateur et des apprenants) ;
  • N pour neuropédagogie bien entendu ;
  • E pour express car ensemble on va plus loin. On perd moins de temps, on fait moins d’erreur, on a un guide à suivre, comme des œillères pour nos amis les chevaux.

J’apporte une façon de gérer en mode projet, appris et personnalisé tout au long de mes 15 ans d’expérience en grande entreprise.

VL : Qu’est-ce qui distingue la méthodologie LUNE des autres approches de formation en ligne ? En quoi cette méthodologie est-elle particulièrement efficace ?

TH : La méthode LuNe comprend une méthodologie pédagogique complète prenant en comptes les besoins et préférences d’apprentissage des clients, d’une part, combiné à une conception neuropédagogique, d’autre part et pour finir avec de la gamification. Les méthodes que l’on retrouve n’apportent généralement qu’un seul de ces 3 éléments.

De plus, pour permettre l’implémentation aisé pour un non formateur et non ingénieur pédagogique, la méthode LuNe simplifie les process tout en gardant la haute technicité.

VL : Quels sont les étapes-clés à suivre lors de la création d’une formation en ligne ?

TH : Il y a 4 phases à ne pas négliger et surtout à suivre dans l’ordre, comme le principe du just in time learning.

  • La première phase est celle d’audit et d’analyse de son futur client/apprenant, pas seulement sur un point de vu marketing (où il vit, quel âge a-t-il, etc.) mais aussi les préférences d’apprentissage, expériences et besoins avant, pendant et après la formation.
  • La seconde phase est la plus importante : la création du programme détaillé. Quand je dis détaillé, c’est vraiment détaillé, comme l’architecte de votre maison qui définit les plans que les ouvriers devront juste exécuter, sans se poser des questions. Par exemple, quel type d’exercice mettre en place pour la leçon X du module Y. Tout sera tagué, préparé et justifié dans cette phase.
  • La troisième phase est celle de la création du contenu.
  • La dernière phase consiste à mettre le contenu en ligne, le tester et le valider.

Pour résumer : analyse, programme détaillé, création, mise en ligne et test.

VL : Combien de temps faut-il pour créer une formation ?

TH : Cela dépend de plusieurs facteurs comme votre temps, votre expérience, la consistance de la formation, si vous déléguer une partie de la création, si vous vous filmez, etc.

Mon accompagnement dure 3 mois par défaut. Je fais aussi du personnalisé, par exemple avec Aline de TheBBoost, on a refait sa formation en travaillant ensemble pendant un mois et demi puis elle a créé et délégué une partie sur un mois et demi de plus environ. Il ne faut pas oublier le temps de préparation de la vente de la formation.

En somme, entre 3 à 5 mois pour créer sa première formation LUNE, si vous souhaitez viser l’excellence et faire décrocher la lune à vos apprenants.

VL : Quels sont tes outils préférés pour créer, diffuser et vendre une formation en ligne ?

TH : J’utilise plusieurs outils pour m’adapter à mes clients. J’ai toujours un outil de mindmapping, un outil de création de quiz, un outil de gestion de projet (même un simple tableau ou bien un Trello peuvent faire l’affaire). J’adore Genialy par exemple, pour concevoir du contenu de présentation ou des exercices ludiques.

Il faut également des outils d’hébergement comme Teachizy, Vimeo, Gsuite, Systeme.io (ce sont des outils que j’utilise avec plaisir, mais pas les seuls). J’ai mon fichier de combo d’outils performant pour mes clients VIP ahah !

VL : Comment garantir l’engagement des apprenants ?

TH : Je dirais qu’il faut respecter la charge mentale sans réaliser un film de votre expérience et savoir. Arrêtez de faire des vidéos d’une heure, les amphithéâtres ne sont pas efficaces, ne reproduisez pas cela. Vous endormez et donc perdez l’engagement des apprenants.

Il faut faire participer les apprenants, même dans une formation e-learning (tout seul derrière son écran). Des concepts neuro pédagogiques permettent d’ailleurs d’optimiser l’engagement des apprenants.

VL : Après la création et la mise en ligne de la formation, le travail est-il vraiment terminé ?

TH : Bonne question ! Non, le travail n’est pas terminé, voire jamais terminé (tout le monde ne sera pas d’accord, cela me va, j’assume). Il faut tester, faire tester, corriger et plus tard collecter des feedbacks et continuer sa veille active pour faire des mises à jour au moins annuelles. Cela dépend aussi de la thématique pour la fréquence de mise à jour. Donc, la création de votre formation n’indique pas la fin de votre projet !

VL : Depuis 2020, on voit de plus en plus de formations en ligne. Comment faire pour se démarquer et réussir à vendre sa formation sur un marché qui semble déjà bien chargé ?

TH : En effet, la formation en ligne a le vent en poupe surtout depuis le confinement que nous avons tous subi. Pour se démarquer, il faut à la fois faire une formation de qualité et personnaliser le parcours des utilisateurs. Il faut également répondre à un réel besoin, spécifique, donc encore une fois faire preuve d’analyse poussée pour aller plus loin que la majorité des formations qui offrent du contenu pour débutants en répétant le même concept.

Comment mentionné précédemment, la méthode LUNE est un acronyme et le U est pour UNIQUE, car je pense qu’il faut rendre sa formation unique, donc adaptée à soi et surtout à ses apprenants, comme votre marketing… Vous le personnalisez, faites de même sur vos produits.

VL : Une fois qu’on a une première formation en ligne, recommandes-tu d’en créer d’autres à vendre séparément ou de compléter la première ?

TH : Mettre à jour et améliorer la première me semble primordiale avant de se lancer dans une seconde.

On peut créer un produit, de qualité moyenne puis partir sur un autre pour tenter d’améliorer le résultat par rapport au premier essai. Cependant, en termes d’efficacité long terme, je pense qu’il est plus pertinent d’améliorer la première et de mettre à jour son process avec un retour d’expérience plus avancé, avant de reproduire le même process qui n’a pas apporté une grande qualité…

Cela étant, il y a plusieurs écoles, les Américains diraient de faire un million de dollar de vente avant de penser à une autre formation (produit). D’autres préfèrent les petits produits et en produisent souvent donc doivent aussi réduire la qualité pour réduire les délais de création. Si vous voulez visez l’excellence pour être reconnu, quelle option choisiriez-vous ?

Sans parler des exceptions comme AntoineBM, il est bon marketeur, il partage son expérience et ne créé pas vraiment de formation !

VL : Pourquoi avoir choisi d’intégrer Instagram à ta stratégie marketing ? Quel rôle joue-t-il ?

TH : Je suis sur LinkedIn depuis longtemps, je touche des clients comme des centres de formation et des grandes entreprises par ce biais, ou encore des formateurs et ingénieurs pédagogiques.

À présent, je cherche à travailler avec des petites entreprises, à taille humaine. Et plus spécifiquement aider la communauté d’infopreneurs non-formateurs, qui grandit.

On ne peut pas tout faire, et formateur ou ingénieur pédagogique sont des métiers à part entière. Je suis dans le secteur de la formation depuis bientôt 20 ans ! J’apporte donc une expertise et pas juste un retour d’expérience sur un topic réussi une fois ou deux (désolé les jeunes coachs et infopreneurs). J’étais novice aussi en démarrant, certes, une expertise permet d’avoir des automatismes et un regard différent, les neurosciences nous le prouvent.

Dans certains cas, je n’ai pas à réfléchir et tester des heures et des jours, je sais que tel éléments, telle technique avec tels outils sera plus impactant. L’expérience des 10.000 heures comme dirait l’autre…

VL : Un immense merci pour tes précieux conseils et ton partage d’expérience ! Où peut-on te retrouver ?

TH : Je suis sur LinkedIn et je partage en ce moment d’avantage sur Instagram, c’est mon terrain de jeu pour 2023 et 2024.

À la lumière de cette conversation avec Thomas, il devient évident que la création de formations en ligne va bien au-delà de la simple transmission de connaissances. Avec sa méthodologie LUNE, Thomas offre une approche révolutionnaire, combinant la gamification, l’unicité du parcours, la neuropédagogie et une collaboration active pour créer des expériences d’apprentissage exceptionnelles.

Alors que le marché de la formation en ligne continue de croître, la nécessité de se démarquer devient cruciale. Les conseils pratiques de Thomas, allant de l’analyse approfondie des besoins des apprenants à l’importance de l’engagement continu, offrent une boussole précieuse pour ceux qui aspirent à exceller dans ce domaine dynamique.


Vous aimerez également

L’importance de la photo pour ton business avec Émilie Valet

L’importance de la photo pour ton business avec Émilie Valet

Les conseils d'Émilie pour utiliser la photo dans ta communication Sous le regard bienveillant de la lentille, nous plongeons dans l'univers captivant d'Émilie Valet, une photographe passionnée par la magie qui émane des femmes. Au cours de cette entrevue, nous avons...

À la rencontre de Valérie Gilson, couturière et créatrice

À la rencontre de Valérie Gilson, couturière et créatrice

Quand l’upcycling devient de la haute couture Bienvenue dans l'univers captivant de Valérie Gilson, une couturière et créatrice qui insuffle une nouvelle vie à la mode à travers son approche unique de l'upcycling. Dans cette interview exclusive, Valérie partage son...

Pour laisser un commentaire, c’est juste là !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *