fbpx

Le parcours de Cyrielle Poirot vers l’entrepreneuriat

9 Août 2023 | Entrepreneuriat

De future championne de ski à entrepreneure

À travers cet article, découvrez l’histoire inspirante de Cyrielle Poirot, une entrepreneure passionnée de décoration intérieure et de marketing digital. De future championne de ski à maman de quatre enfants, elle a su transformer les défis de la vie en opportunités pour créer son propre projet entrepreneurial. Avec un parcours peu conventionnel, elle nous montre qu’il n’y a pas de voie unique vers l’entrepreneuriat.

Découvrez comment elle a surmonté les obstacles, les moments qui ont marqué son parcours, et les précieux conseils qu’elle a à offrir à celles qui rêvent de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. De plus, elle partage avec nous son aventure la plus récente, le lancement du site e-commerce Le Lit Cabane.

Vanessa Lopes : Bonjour Cyrielle, peux-tu te présenter et présenter ton activité ?

Cyrielle Poirot : Je m’appelle Cyrielle, je suis entrepreneure et maman à la tête d’une famille de 4 enfants. Comme Vincent, mon compagnon ne voulait pas de 5ème enfant, j’ai décidé de concentrer mon énergie sur un nouveau projet pro. Je suis entrepreneure dans le marketing digital et la décoration intérieure depuis plusieurs années, associée avec mon amoureux. Mais cette fois-ci, je voulais créer mon propre projet entrepreneurial. Passionnée par la décoration intérieure et le marketing digital, j’ai concilié mes deux passions en créant le site e-commerce Le Lit Cabane en 2022. Un site qui se concentre sur la décoration de chambre d’enfants avec des produits fabriqués exclusivement en Europe.

V : Peux-tu partager une anecdote sur toi ?

C : Rien ne me prédestinait au monde de l’entrepreneuriat. J’ai grandi en France, dans les Vosges, dans un milieu où l’éducation, la culture et le sport priment. Fille d’un moniteur de ski, à 18 mois j’étais déjà sur les pistes. J’étais donc prédestinée à être championne de ski plutôt qu’à la tête d’une entreprise. J’ai d’ailleurs été sportive de haut niveau pendant toute mon adolescence. Mes semaines étaient aménagées en fonction des entraînements et des compétitions le week-end. Avec le recul, on pourrait même dire que c’était mon premier projet d’entrepreneuriat. J’ai appris à prendre des risques, repousser mes limites, trouver des sponsors et à apprendre de mes échecs. Le milieu du sport est une excellente école pour apprendre à se connaître et à se remettre en question.

V : Quels sont les principaux moments qui ont marqué ton parcours?

C : Mon parcours est atypique car je n’ai pas suivi le parcours traditionnel pour être entrepreneure. Au fond de moi, je pense que c’est ce que j’ai toujours rêvé de faire, mais je ne me sentais pas légitime parce que je n’avais pas emprunté la voie traditionnelle, celle de faire une école de commerce. Mais mon histoire illustre parfaitement le fait qu’il n’existe pas une seule voie vers l’entrepreneuriat.

J’ai un Master en langue et littérature italienne. Je suis une personne passionnée. Donc après le ski, à 20 ans je me suis plongée corps et âme dans la linguistique italienne (quand je dis que j’étais loin de l’entrepreneuriat!). Après avoir réalisé que l’enseignement n’était pas pour moi, je suis entrée dans le monde du travail en tant qu’employée et j’ai continué à apprendre pour acquérir de plus en plus de responsabilités au fil des années. Pendant 10 ans, j’ai travaillé dans une société belge qui fait de l’import/export en articles de décoration. Cela m’a permis d’acquérir de solides compétences, de la créativité et une pensée critique.

S’en est suivi une période très compliquée, j’étais en plein divorce particulièrement conflictuel quand j’ai été licenciée. C’était juste avant le Covid. Je me suis retrouvée seule face à une page blanche à réécrire. Soutenue par mon conjoint, j’ai transformé ce défi en réelle opportunité. Ma petite voix à resurgit et m’a dit “et si c’était le moment ?”. Pour une fois, au lieu de la bafouer, je l’ai écoutée. Je me suis alors formée pendant les longues semaines de confinement. J’ai beaucoup lu, suivi des formations en ligne, intégré des Discords spécialisés dans le marketing digital. Je voulais tout connaître. Vincent est également dans le milieu donc il m’a partagé ses connaissances, sans filtre. On a passé des soirées entières à débriefer un article qu’on avait lu, un livre, étayer une stratégie, etc…

Quand les mesures du Covid se sont allégées, j’ai également fait appel à un coach pro pour me challenger et débloquer certains points. Il m’a beaucoup aidée et a participé à ma reconstruction personnelle et professionnelle. On a notamment beaucoup travaillé sur le syndrome de l’imposteur.

Et puis en 2022, je me suis vraiment lancée, j’ai lancé mon propre projet entrepreneurial : Le Lit Cabane. J’avais très envie de mettre en pratique tout ce que je connaissais autour d’un projet qui avait du sens et qui était en adéquation avec mes valeurs personnelles.

Je n’ai peut-être pas suivi le chemin classique et pendant longtemps j’en ai eu honte. Mais maintenant je suis convaincue que c’est une réelle force car il est authentique. Il m’a appris la résilience, l’humilité et surtout que l’entrepreneuriat n’est pas un chemin linéaire, mais plutôt une série d’expériences qui, lorsqu’elles sont réunies, peuvent mener à des réalisations extraordinaires.

V : Quelles sont les difficultés auxquelles tu as été confrontée ?

C : Comme beaucoup d’entre nous, ma vie d’entrepreneure n’est pas de tout repos. D’une manière générale je dirais qu’au début j’ai eu beaucoup de mal à pivoter à temps. J’étais convaincue par certaines de mes idées et j’avais tendance à m’engouffrer à corps perdu dedans sans prendre le recul nécessaire pour vérifier si j’étais toujours dans le bon. Cette attitude m’a fait perdre beaucoup de temps. Mais j’ai appris de mes erreurs et je me fie beaucoup plus aux chiffres qui ne mentent pas.

Ensuite, une autre difficulté a été la gestion de l’incertitude et du risque. Se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est s’aventurer dans l’inconnu. Au début, je ne savais pas si mon idée serait accueillie favorablement par les clients, ni comment le marché réagirait à mes produits. Cela a nécessité, et nécessite encore une grande dose de résilience.

Enfin, il y a la gestion du temps et de l’équilibre entre le travail et la vie personnelle. En tant que maman, j’ai dû trouver un moyen de gérer mon entreprise tout en veillant à passer du temps de qualité avec ma famille. Ce n’est pas toujours facile, les semaines ne se ressemblent jamais et cela peut être un véritable défi d’équilibrer ces deux aspects de ma vie. Comme beaucoup de mamans, je redoute le coup de téléphone de l’école qui annonce un début de maladie ou une énième crise d’asthme de ma fille !

V : Comment as-tu fait pour rester motivée durant les moments plus difficiles et surmonter les obstacles ?

C : J’ai trouvé un soutien précieux auprès de Vincent. Au-delà de notre vie privée, on dialogue beaucoup business au quotidien. Il est naturellement présent pour écouter mes doutes, mes craintes et mes espoirs. Il ne minimise jamais mes préoccupations et m’encourage toujours à persévérer.  Quand je panique, que les chiffres baissent, il reste analytique et pragmatique, ce qui me permet de me recentrer sur l’essentiel. Ce dialogue sans filtre me permet de surmonter les moments de down et de rebondir en continuant à aller de l’avant. Son soutien me permet de réactiver ma résilience qui s’effrite parfois avec le stress et la fatigue.

Et bien entendu mes enfants sont une source inépuisable de motivation dans les moments difficiles. Ils suivent avec enthousiasme ce que je fais et me demandent où j’en suis, quels sont mes projets, si je suis satisfaite… C’est assez concret pour eux car les produits les touchent personnellement. Au-delà de l’aspect entreprise, je me sens investie d’une mission vis-à-vis d’eux. Je souhaite avant tout leur partager la passion, quelle qu’elle soit. Car elle nous guide et nous amène à réaliser nos rêves.

Il est également important de célébrer chaque petite victoire sur le (long) chemin de l’entrepreneuriat : la première commande, la 100ième, l’arrivée dans le top 10 d’un article de blog etc… cela permet de prendre conscience de chaque niveau atteint, quel qu’il soit.

V : Quels conseils as-tu envie de donner à une super nana qui rêve de se lancer mais n’ose pas franchir le cap ?

C : “Life begins at the end of your comfort zone”. C’est une phrase qui résonne en moi à chaque fois que je la lis. J’ai commencé à vivre vraiment, à ressentir une joie intense et à me réaliser pleinement lorsque j’ai eu le courage de sortir de ma zone de confort, de franchir le cap et de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

Alors oui, sortir de sa zone de confort, c’est effrayant. C’est comme se retrouver dans une pièce sombre sans savoir où est la porte. C’est inconfortable, déroutant, effrayant et c’est complètement normal de se sentir ainsi. Mais c’est précisément dans ces moments d’inconfort que tu commences à découvrir qui tu es vraiment, à définir tes valeurs, à comprendre ce qui compte vraiment pour toi.

Sortir de ma zone de confort m’a amenée à quitter un travail stable et bien rémunéré pour suivre mon instinct et ma passion, à faire face à des défis inattendus, à prendre des risques et à vivre des moments de doute. Mais chaque étape, chaque défi, chaque erreur m’a apporté une précieuse leçon, m’a fait grandir et a renforcé mon désir de réussir. Alors à toi qui rêves de te lancer, je te dirais : n’aie pas peur de l’inconnu. N’aie pas peur de sortir de ta zone de confort. Tu es plus forte que tu ne le penses. Alors vas-y, franchis le cap. Ta vie t’attend de l’autre côté de ta zone de confort.

V : En 2022, tu as lancé lelitcabane.fr, ton premier site e-commerce. Peux-tu nous raconter cette aventure ?

C : Je suis heureuse de partager cette partie très personnelle de mon histoire. Le concept de LeLitCabane.fr est né de deux sources d’inspiration majeures : ma vie de maman et ma passion pour la décoration.

Ma petite dernière, qui souffre d’asthme, a toujours eu des nuits très chaotiques. Après chaque crise, il était difficile pour elle de se rendormir. Elle avait besoin d’un cocon rassurant, un endroit où elle se sentirait en sécurité et apaisée. C’est ainsi que je me suis plongée dans l’univers des lits cabanes. Alors quand j’ai commencé à chercher un lit cabane pour ma fille, j’ai été frappée par un manque flagrant de transparence de la part des quelques entreprises leaders sur le marché. Il était difficile, voire impossible, de connaître l’origine du bois utilisé, sa composition et les détails de fabrication. C’est quelque chose qui m’a interpellée et, en tant que mère soucieuse de l’environnement dans lequel évolue mes enfants, cela m’a profondément dérangée.

Petit à petit l’idée a germé et j’étais convaincue qu’il était possible de proposer une alternative. Combiné aux nombreux échanges que j’avais eu avec les parents lorsque j’étais décoratrice d’intérieur, j’étais convaincue que je pouvais les aider à créer une belle chambre originale et fonctionnelle.

Ces deux éléments ont convergé pour former le concept de LeLitCabane.fr : un site de commerce dédié à la chambre des enfants. Des lits qui sont non seulement beaux, originaux et fonctionnels fabriqués en Europe avec du bois labellisé FSCE. Combinés à une décoration personnalisée (les ciels de lit cabane fabriqués en Belgique), ils offrent un véritable cocon rassurant pour les enfants. Et pour les parents, un moyen simple et sans stress de rendre la chambre de leur enfant magnifique et unique.

Me lancer dans l’e-commerce est venu comme une évidence. Internet offre un champ de possibilités immense et permet de toucher une audience large. Ce qui m’a particulièrement attirée dans ce mode de vente, c’est cette capacité à établir une connexion directe avec les clients. Avec une boutique en ligne, je peux dialoguer, échanger et apporter mes conseils déco aux autres mamans, peu importe où elles se trouvent. Cela me permet de rester proche de ma communauté et de répondre à leurs besoins de manière personnalisée.

Et puis, le commerce électronique permet une flexibilité incomparable. Il offre la liberté de travailler d’où je veux et quand je veux, ce qui est primordial pour moi en tant que maman. L’e-commerce est également un formidable outil d’empowerment. Il donne la possibilité à chaque femme de réaliser ses rêves et de construire un business à son image. Pour moi, LeLitCabane.fr n’est pas seulement un site de vente de lits pour enfants, c’est un espace où je peux partager mes valeurs, mon amour pour la décoration et mon engagement envers la transparence et l’éthique.

V : Quels sont, selon toi, les points d’attention lorsqu’on lance un site e-commerce ?

C : Lancer un e-commerce est une aventure incroyable, mais qui demande beaucoup de rigueur et une grande polyvalence. Je n’ai pas encore beaucoup de recul mais voici selon moi les quelques points d’attention sur lesquels j’ai particulièrement dû me concentrer en lançant mon site e-commerce :

  • La qualité du produit : c’est la base de tout. Avoir un produit de qualité, qui répond à un besoin réel du client est essentiel. Dans mon cas, j’ai veillé à proposer des lits cabanes fabriqués en bois de qualité, respectueux de l’environnement, et qui assurent une sécurité optimale pour les enfants. Depuis avril, je développe également une collection de ciel de lit fabriquée à la main dans un petit atelier belge. Promouvoir la fabrication locale et conserver notre savoir-faire est important et permet de mettre sur le marché des produits de qualité.
  • La stratégie marketing : il est nécessaire de réfléchir en amont à comment attirer et retenir l’attention de vos clients potentiels. Il est important de se construire petit à petit une image de marque, de bien travailler tous les canaux d’acquisition de trafic (SEO, SEA, réseaux sociaux) et d’adopter une stratégie de contenu qui engage notre audience. Au quotidien, on manque de temps et de ressources donc aller à l’essentiel et ne pas viser la perfection est primordial. Je le dis mais je passe encore beaucoup trop de temps à peaufiner chaque micro-détail. Quand on commence c’est inutile.
  • L’expérience utilisateur : la navigation sur le site doit être fluide, intuitive et donner confiance. Si les clients rencontrent trop d’obstacles lors de leur visite ou de leur achat, ils risquent de quitter le site. Assurez-vous que le processus d’achat soit le plus simple possible.
  • Le service client : Il est primordial de mettre en place un service client réactif et efficace quand on a un e-commerce. Le moindre petit souci doit être résolu rapidement pour éviter que le client ne soit déçu. Je suis toujours étonnée de lire les messages de remerciement de mes clients, juste parce que j’ai répondu à leur mail.

V : Pourquoi avoir choisi d’intégrer Instagram à ta stratégie marketing ? Quel rôle joue-t-il ?

C : Pour être franche pour lancer mon e-commerce Lelitcabane.fr, j’ai beaucoup misé sur le SEO, car c’est mon domaine de prédilection. Cela a très bien fonctionné, mais au détriment d’autres leviers, comme les réseaux sociaux. Principalement par manque de temps et de ressources. Mon objectif dans les mois à venir est de rééquilibrer ma stratégie en investissant davantage sur Instagram.

Je suis bien consciente de l’importance d’Instagram dans le paysage actuel du marketing digital. C’est un canal privilégié pour construire et interagir avec sa communauté, partager son histoire, ses produits et ses valeurs. C’est un moyen incontournable pour créer une relation de proximité avec nos clients.

V : Y a-t-il des ressources que tu aimerais recommander aux lectrices ?

C : Des livres pour débuter dans l’entrepreneuriat !

  • L’effet cumulé de Darren Hardy
  • Rêver, oser, se dépasser de Justine Hutteau, fondatrice de Respire
  • Patronnes de Elodie Andriot

V : Un immense merci pour ton partage ! Pour les lectrices qui auraient envie de te suivre ou de te contacter, quel est le canal à privilégier ? 

C : Merci à toi de m’avoir permis de partager mon expérience.

N’hésitez pas à me contacter, soit via le compte Instagram Le Lit Cabane, soit via mon compte perso sur lequel je partage les coulisses de l’entrepreneuriat et ma vie perso. Je suis également joignable par e-mail à l’adresse cyrielle@lelitcabane.fr.

L’histoire de Cyrielle, fondatrice du site e-commerce Le Lit Cabane, nous rappelle que la voie vers l’entrepreneuriat n’a rien d’unique. Elle se forge à travers l’audace, la persévérance et la passion. Son parcours atypique démontre qu’il n’y a pas qu’une manière de réussir et que chaque expérience est une source d’apprentissage.

En lançant son entreprise, Cyrielle a su surmonter les difficultés, sortir de sa zone de confort et concilier vie professionnelle et personnelle. Son témoignage nous incite à nous lancer, à écouter notre petite voix intérieure et à oser franchir le cap, car la vie commence réellement en dehors de notre zone de confort !

Epingle Pinterest de l'article "Le parcours inspirant de Cyrielle Poirot vers l'entrepreneuriat" diffusé sur le blog de Vanessa Lopes, community manager et coach Instagram.

Vous aimerez également

L’importance de la photo pour ton business avec Émilie Valet

L’importance de la photo pour ton business avec Émilie Valet

Les conseils d'Émilie pour utiliser la photo dans ta communication Sous le regard bienveillant de la lentille, nous plongeons dans l'univers captivant d'Émilie Valet, une photographe passionnée par la magie qui émane des femmes. Au cours de cette entrevue, nous avons...

À la rencontre de Valérie Gilson, couturière et créatrice

À la rencontre de Valérie Gilson, couturière et créatrice

Quand l’upcycling devient de la haute couture Bienvenue dans l'univers captivant de Valérie Gilson, une couturière et créatrice qui insuffle une nouvelle vie à la mode à travers son approche unique de l'upcycling. Dans cette interview exclusive, Valérie partage son...

Pour laisser un commentaire, c’est juste là !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *