fbpx
4 façons de tricher sur Instagram
Réseaux sociaux

4 façons de tricher sur Instagram

Si vous gérez un compte Instagram, vous l’avez certainement remarqué : gagner des abonnés et susciter des réactions sur les contenus publiés peut s’avérer long et fastidieux. L’algorithme est de moins en moins apprécié, beaucoup se plaignent du manque de visibilité de leurs publications et peinent à rester motivés. Pour remédier à ces difficultés, certains n’hésitent pas à avoir recours à des techniques peu recommandables et contraires aux conditions d’utilisation d’Instagram. Cet article a pour simple but de vous informer sur ces techniques et en aucun cas de vous encourager à les appliquer.

Le Follow / Unfollow

Il s’agit d’une technique qui consiste à s’abonner massivement à des comptes dans le but que ces derniers s’abonnent en retour… et à se désabonner ensuite. Ça permet d’augmenter rapidement le nombre d’abonnés et ça peut se faire manuellement ou de façon automatisée. Avec les outils spécialisés, il est possible de cibler des comptes sur base de la localisation ou de hashtags, par exemple. Le robot repère les comptes qui correspondent aux critères indiqués et s’abonne pour vous.

Est-ce que ça marche ? Plusieurs personnes ou entreprises ont fait le test et constaté qu’effectivement, cela fonctionne pour augmenter le nombre d’abonnés. Cependant, à moins de viser des gens qui sont réellement intéressés par votre secteur d’activité, le risque est de se retrouver avec des centaines de nouveaux abonnés qui n’interagiront pas avec votre contenu et donc, un taux d’engagement faible (il s’agit du rapport entre les interactions – DM, J’aime, commentaires et partages – et le nombre d’abonnés). De plus, c’est un acte peu éthique car il vient briser la relation de confiance sur laquelle doivent être basés les échanges, sur Instagram. Si en tant que marque vous manifestez votre intérêt pour un compte auquel vous êtes susceptible de plaire et qu’après quelques jours vous vous désabonnez, que pensera le « fan » ? Il sera vexé ou déçu, voire les deux. Cela peut impacter négativement votre réputation et votre crédibilité.

Il serait faux de croire que les gens ne se rendent pas compte qu’on ne les suit plus. S’il est peu probable que la personne surveille ses abonnés de façon quotidienne (et encore, vous seriez surpris), il existe des applications gratuites ou des outils spécialisés qui permettent de voir facilement quels sont les comptes que vous suivez et qui ne vous suivent pas en retour. Il n’est même pas nécessaire d’aller sur Instagram pour se désabonner, il est possible de le faire depuis l’application.

La technique du follow / unfollow peut paraitre intéressante pour se faire connaitre, au lancement d’un compte par exemple, mais pour éviter de nuire à votre réputation et de générer de la frustration chez les personnes qui vous suivent, choisissez vos abonnements avec soin. Ne vous abonnez qu’à des comptes auxquels vous êtes certain de plaire et qui vous plaisent aussi, ainsi vous aurez plus de chances d’établir une relation de longue durée et d’interagir.

Les pods

Un pod est un groupe de personnes qui se soutiennent mutuellement en commentant, aimant et partageant les contenus les uns des autres. Ce groupe peut se trouver directement sur Instagram (dans une discussion privée via Instagram Direct) ou en dehors (sur des applications comme Telegram). Le principe est simple, lorsqu’une personne publie une nouvelle photo, elle le mentionne ou insère le lien dans la discussion et les autres personnes du groupe doivent aller aimer et commenter. Dans certains cas, c’est un bot automatisé qui fournit la liste des profils actualisés pour que les autres puissent aller voir.

Il existe des pods de différentes tailles et portant sur des thèmes différents (sport, nourriture, etc.). En effet, le but étant de générer de l’interaction et d’augmenter le taux d’engagement, il est préférable d’avoir une affinité avec les publications. Il est alors plus simple de rédiger des commentaires de qualité qui donneront peut-être naissance à une conversation et donc généreront de l’interaction, ce qui aura un impact direct sur le taux d’engagement.

Les pods sont régis par des règles. Par exemple, il peut y avoir des contraintes au niveau du temps. L’algorithme prenant en compte le nombre d’interactions réalisées peu après la publication d’une nouvelle photo, on préfère que les J’aime et les commentaires fusent directement après la mise en ligne. De cette manière, le contenu a plus de chances d’être vu. Il peut aussi y avoir des contraintes liées au nombre de mots que doivent contenir les commentaires. Concrètement, il est important de garder à l’esprit que ces groupes fonctionnent sur un principe de réciprocité. Chaque membre est invité à s’investir réellement afin que chacun puisse en retirer des bénéfices et c’est dans ce sens que vont les règles.

Est-ce que ça fonctionne ? Oui, si votre objectif est simplement d’augmenter vos statistiques et que vous avez du temps à y consacrer. Cependant, si vos objectifs sont liés à votre business et donc au nombre de ventes par exemple, c’est autre chose. Le pod est composé de personnes qui agissent dans leur propre intérêt, donc ces personnes ne sont pas là pour vous acheter des produits ou faire appel à vos services mais bien pour que vous leur rendiez la pareille en aimant leur contenu. D’ailleurs, cela se ressent directement lorsqu’un compte quitte un pod. Cela dit, si les interactions sont nombreuses et surviennent peu après la publication, cette dernière sera mise en avant par l’algorithme ce qui aura un impact direct sur la visibilité du post et donc du compte.

Cette technique peut paraitre anodine et pourtant, dans ses conditions générales, Instagram précise « Ne participez pas à des programmes d’échange de mentions J’aime, de partages, de commentaires ou d’abonnés. » Autrement dit, si l’algorithme repère le manège, votre compte peut être supprimé temporairement voire définitivement. C’est notamment pour ça qu’il y a de plus en plus de pods en dehors d’Instagram.

L’achat d’abonnés

Une autre pratique considérée comme peu éthique consiste à payer pour avoir plus d’abonnés. Il suffit de taper « acheter des followers Instagram » sur Google pour découvrir une multitude de sites spécialisés permettant de le faire. Par exemple, pour 9 euros à peine, il est possible de gagner 1000 abonnés. Pour quelques euros de plus, on peut également avoir plus de mentions J’aime sur les publications. À ces options s’ajoute le délai : vous préférez 1000 abonnés d’un coup ou 100 par jour pendant 10 jours ?

Cette technique fonctionne si l’objectif est de flatter son égo avec un nombre d’abonnés plus élevé. Cependant, elle ne plait pas du tout aux marques ou entreprises qui cherchent des « influenceurs » avec qui collaborer. Non seulement, ça se voit rapidement (soit en regardant simplement le rapport abonnements/abonnés ou la liste des abonnés qui contient alors des profils sans photo et/ou avec des codes à la place des noms, soit grâce à des outils en ligne gratuits dans lesquels il suffit d’insérer le nom du compte), mais en plus cela impacte le taux d’engagement en le faisant diminuer.

En effet, si un compte a 10000 abonnés mais 1 commentaire et 50 J’aime par photo, le taux d’engagement n’est pas très élevé et cela signifie que la communauté suivant ce compte n’est pas active. Aucun intérêt pour les marques dont le but, lorsqu’elles font appel à des influenceurs, est de séduire la communauté de ces derniers pour les inciter à acheter un produit ou un service. Autrement dit, les marques préfèrent les comptes avec moins d’abonnés mais un taux d’engagement plus élevé. C’est la même chose si vous êtes vous-même une entreprise : les abonnés que vous achetez n’achèteront jamais vos produits.

De plus, acheter des abonnés, c’est comme payer pour de la publicité. Tant qu’on paie, les chiffres augmentent mais une fois qu’on coupe tout, on stagne voire, dans certains cas, on rebrousse chemin. Dès que le forfait se termine, les comptes achetés se désengagent ou finissent par être supprimés par Instagram car ils sont repérés ou parce qu’ils sont inactifs.

Les (ro)bots

En utilisant l’intelligence artificielle, les robots sont maintenant capables d’interagir avec des comptes qui correspondent à votre public cible. Le robot va, avec votre compte, commenter, aimer ou visualiser les stories de comptes susceptibles d’être intéressés par ce que vous proposez. Pour cela, il se base sur des critères tels que les hashtags ou encore la localisation. C’est le même principe que pour le follow / unfollow automatisé mais ça va plus loin qu’un simple abonnement.

L’objectif est que le compte dont la story a été visualisée ou le contenu aimé, aille voir votre compte et s’y abonne. Pendant que vous consacrez votre temps à d’autres tâches, le robot travaille de manière automatisée et votre nombre d’abonnés augmente. Pour 25 euros par mois, il est possible d’avoir un service complet (le robot enverra même des messages privés à votre place) et si les critères de ciblage ont été correctement définis, il est fort probable que ces nouveaux abonnés soient sincèrement intéressés et finissent donc par interagir avec le contenu et donc par acheter vos produits et services, si vous en proposez.

Je dirais que cette technique fonctionne si le robot est bien paramétré et que votre compte offre un contenu intéressant qui donnera envie aux personnes touchées de s’abonner. Sans ça, les actions automatisées apparaitront comme du spam et cela est puni par Instagram. Il est donc important que le compte soit soigné et alimenté correctement avant d’utiliser cette technique. De plus, on préfère éviter certaines options comme demander au robot de commenter les publications car les commentaires du bot ne seront jamais en rapport avec le contenu visuel ou textuel et donc, à nouveau, ce sera un cas flagrant de spam.

Bien entendu, cette technique n’est pas non plus approuvée par Instagram qui n’hésite pas à s’attaquer aux sites proposant ce type de services et précise dans les règles de la communauté « Afin de nous aider à lutter contre les contenus indésirables, n’essayez pas de recueillir des mentions J’aime, des abonnés ou des partages de façon artificielle, ne publiez pas de commentaires ou de contenus répétitifs, et ne contactez pas des personnes sans leur consentement de façon répétée à des fins commerciales. »

Vous l’aurez compris, en utilisant une ou plusieurs de ces pratiques vous mettez à mal votre crédibilité ainsi que votre notoriété sans compter qu’elles ne permettent pas de convertir. De plus, Instagram fait la chasse à ce type de pratiques et n’hésite pas à bloquer ou à supprimer définitivement les comptes qui les utilisent. Les bénéfices retirés de telles pratiques sont minces par rapport au risque de voir son compte supprimé.

Il est donc préférable de s’investir en temps et en efforts pour proposer du contenu intéressant et attirer naturellement les abonnés. Si ces derniers sont réellement satisfaits par ce qui leur est proposé, ils seront plus enclins à s’engager. Pour en savoir plus sur l’élaboration d’une stratégie efficace et éthique sur Instagram, n’hésitez pas à me contacter. Je peux vous aider à gagner des abonnés et à atteindre vos objectifs business, de façon durable.

Si vous avez déjà testé une de ces techniques, votre avis m’intéresse !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *