fbpx

L’importance de la photo pour ton business avec Émilie Valet

27 Jan 2024 | Entrepreneuriat

Les conseils d’Émilie pour utiliser la photo dans ta communication

Sous le regard bienveillant de la lentille, nous plongeons dans l’univers captivant d’Émilie Valet, une photographe passionnée par la magie qui émane des femmes. Au cours de cette entrevue, nous avons l’opportunité de découvrir son parcours, son approche unique de la photographie, ainsi que ses précieux conseils pour ceux et celles qui se préparent à l’expérience d’une séance photo. Émilie nous ouvre les portes de son monde, révélant comment elle sublime l’identité visuelle des entrepreneuses à travers des clichés authentiques. Prêtez une oreille attentive à ses réflexions sur la confiance en soi, l’importance de se montrer en image, et plongez dans les coulisses de son quotidien de photographe indépendante.

Vanessa Lopes : Bonjour Émilie, peux-tu te présenter ?

Emilie Valet : Je suis Emilie ou Emi, photographe passionnée par la beauté de l’ordinaire.

Spécialisée en reportage documentaire de vie, je me suis d’abord concentrée sur les moments qui jalonnent la vie d’une famille.

Mais, aujourd’hui, je mets surtout ma vision et mon expertise au service du développement de l’identité visuelle des entrepreneuses qui souhaitent mettre en valeur leurs activités, leur mission au travers de photos spontanées, authentiques, naturelles et qui racontent leur histoire.

VL : Peux-tu nous parler un peu de ton parcours professionnel en tant que photographe ? Comment as-tu découvert ta passion pour la photographie ?

EV : L’image a toujours été à mes côtés. Petite, je dévore avec passion les albums de famille. À 12 ans, je “pique” l’appareil photo familial – argentique bien entendu – et c’est là que je commence à explorer cette technique particulière qui est d’écrire une histoire avec la lumière.

À 18 ans, je casse ma tirelire et achète mon tout premier appareil photo pour garder une trace des moments vécus, des émotions ressenties, les revivre et les partager.

C’est à la naissance de ma fille que j’ai réellement renoué avec mon appareil photo pour conserver précieusement et jalousement les moments simples de ma vie dans une boîte à souvenirs. Ma famille est devenue ma principale source d’inspiration, et j’ai ressenti le désir profond de partager ce que j’aime vraiment avec d’autres.

D’abord des familles aussi… et puis très vite pour des entrepreneuses comme je le disais plus haut.

VL : Comment décrirais-tu ta propre approche envers la photographie ?

EV : J’ai une approche photographique plongée dans la réalité. J’ai toujours pour but que mes photos racontent la vie telle qu’elle est.

Lorsque je photographie une entrepreneuse, je souhaite qu’elle soit occupée. Qu’elle soit en train de faire ce qui lui plait, ce qui la passionne, ce qu’elle fait le mieux. De cette façon je peux capturer des photos qui raconteront réellement l’histoire de son savoir-faire et j’obtiens des photos sur lesquelles elle rayonne. Lorsqu’on fait ce qu’on aime, on passe un bon moment et c’est un des ingrédients essentiels pour des photos réussies.

VL : Comment se déroule une journée type en tant que photographe ? Y a-t-il des rituels ou des habitudes que tu considères comme essentiels pour maintenir ta créativité et ta productivité ?

EV : En dehors des moments de prise de vue, des séances en elle-même, je passe beaucoup de temps derrière mon ordinateur. Tant avant qu’après une séance. Avant je communique et échange beaucoup avec mes clientes pour bien les préparer et les rassurer et après il y a tout le travail de tri et d’édition.

Et puis évidemment en tant que solo-preneuse, je gère ma compta, ma communication, l’administratif, le secrétariat…

Alors, en dehors de tout ça (et de ma vie de famille) c’est vraiment important d’avoir des moments pour moi, pour me ressourcer, pour pas m’épuiser, et aussi pour ouvrir mon esprit à de nouvelles idées.

J’essaie de prendre 30 minutes par jour pour faire du yoga et/ou aller marcher.

Je participe une fois par mois à un atelier de créativité artistique.

Et puis je consacre une partie de mon temps de travail à ma façon de faire, à évaluer les objectifs que je me suis fixée, à mettre en place de nouveaux projets, de nouvelles collaborations, à échanger avec d’autres entrepreneuses « juste » pour m’ouvrir l’esprit, sortir la tête du guidon et apporter de la fraicheur à mon activité.

Tout ça est hyper important pour moi, je crois que sinon je m’ennuierais. Et c’est une des raisons pour lesquelles je suis devenue indépendante : pouvoir faire bouger/évoluer mon activité en fonction de mes envies.

VL : Beaucoup de gens se sentent nerveux avant un shooting photo. Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui se prépare pour une séance photo afin de se sentir à l’aise et de tirer le meilleur parti de l’expérience ?

EV :

  • Le premier conseil est de bien choisir son ou sa photographe, c’est pour moi le truc le plus important. Évidemment il faut que le style de ses photos plaise, mais il faut aussi qu’il y ait un réel feeling.  Pour ça il faut absolument avoir l’occasion de discuter avec elle ou lui avant de se décider. Dès les premiers échanges, on se rend compte si sa personnalité va correspondre.
  • Ensuite, c’est important de se préparer de façon très pratico-pratique, cela permet d’enlever le stress de savoir ce que l’on va mettre le matin même, le stress d’oublier quelque chose, ou de ne pas savoir comment se rendre sur le lieu de la séance.
  • Se détendre autant que possible. On a tous nos trucs et astuces perso pour se détendre. Ça peut passer par des activités qui mettent en mouvement et permettent de se vider la tête. Ou au contraire, par des activités calmes et plus introspectives.
  • Prendre confiance en soi. La photo peut être un très bon moyen de travailler la confiance en soi… Mais on est d’accord ce n’est pas la partie le plus facile de mes conseils. On peut par exemple se regarder dans le miroir tous les matins de la semaine avant la séance en se répétant des messages positifs qui donnent confiance : « Je suis parfaite comme je suis », « Je brille et je resplendis » ou encore « Je suis une super entrepreneuse ».
  • Et surtout, s’amuser. Et oui, même si on fait ce shooting dans un cadre professionnel, s’amuser reste la clé d’une séance photo. C’est un moment qu’on s’offre, alors, profitons-en !

VL : Pour toi, quelle est la séance photo la plus mémorable que tu aies eue jusqu’à présent, et pourquoi ? Qu’as-tu appris de cette expérience ?

EV : Une séance qui restera gravée dans ma mémoire est la séance réalisée pour mettre en avant la marque de biscuits « Les Boudines ».

Déjà la façon dont Stéphanie, fondatrice de la marque, m’a choisie était très touchante pour moi. Un jour, elle voit sur Facebook, une photo qui la fait craquer. Cette photo lui reste en tête mais elle ne sait pas d’où elle sort, qui l’a faite, comment la retrouver.

Plus tard, quand elle se met à la recherche d’un photographe pour sa nouvelle marque de biscuits, quelqu’un cite mon nom… et c’est là que paf ! elle retombe sur cette fameuse photo, une de mes photos. Plus aucun autre argument ne fût nécessaire… Stéphanie avait décidé de travailler avec moi ! Et moi, j’étais plus qu’émue par cette histoire, par la découverte de ce que pouvaient susciter mes photos !

Ensuite la création de ce shooting et sa réalisation fût le déclencheur de pas mal de changements dans mon activité professionnelle, c’est entre autres grâce à celui-ci que je me suis lancée comme indépendante à titre principal.

C’était la première fois que je mettais en place une grosse séance, avec autant d’intervenants (je crois que nous avions rassemblé une dizaine d’enfants) sur une si longue durée (environ 5 heures de séance). Je n’avais évidemment pas pensé à tout, ce n’était pas parfait…mais le moment que nous avons vécu était festif, super chouette, fatiguant et plein de découvertes et d’apprentissages.

Et le résultat a ravi Stéphanie !

Après cette expérience, j’ai énormément gagné en confiance en moi et en mon savoir-faire.

J’ai aussi retenu plein de choses sur l’organisation d’une séance, l’importance de la communication en amont et la préparation.

VL : Beaucoup d’entrepreneuses sont hésitantes à se montrer en photo. Quel est, selon toi, l’importance de se montrer en image et de personnaliser sa présence en ligne ?

EV : Les photos c’est le premier contact que l’on peut établir avec ses futurs clients lorsqu’ils arrivent sur un site et sur les réseaux sociaux. Les photos permettent d’entrer en relation avec eux, de les aider à passer à l’action et de devenir des clients.

Se montrer en image et personnaliser sa présence en ligne va permettre de :

  • Humaniser sa communication
  • Inspirer confiance, se montrer soi, montrer son savoir-faire en action et donner envie d’en savoir plus.
  • Se démarquer avec des photos sur lesquelles on découvre comment on travaille, où, avec quels matériaux, quels outils… permet de faire la différence entre vous et une autre entrepreneuse de votre secteur. Mais surtout entre vous et une grosse multinationale qui fait du made in China, par exemple !
  • Faire passer son message de façon rapide et directe grâce à des photos qui vont traduire l’ambiance et les valeurs de notre travail.

VL : Quels conseils donnerais-tu aux entrepreneuses qui cherchent à développer leur présence en ligne et à utiliser la photographie comme un outil dans leur communication ?

EV : Tout le monde connait cette phrase « une image vaut mille mots », mais encore faut-il avoir la bonne image, la bonne photo.

Pour utiliser efficacement ses photographies dans sa communication en ligne il y plusieurs choses à avoir en tête.

D’abord, ces photos doivent être :

  • Uniques : pas la peine d’utiliser des photos vues et revues, trouvées sur des banques d’images.
  • Personnalisées : ces photos doivent réellement parler de vous et de votre univers.
  • De qualité : qu’elles soient réalisées par un professionnel ou non il faut que vos photos soient de bonne qualité, il en va de l’image de marque. Des images de qualité transmettent une perception de qualité des produits ou des services.

Ensuite, il faut réfléchir à ce que l’on veut que ces photos racontent. C’est important de faire un travail en amont d’une prise de vue. Seule ou avec le ou la photographe, on peut mener une réflexion sur son activité, sur ce que l’on veut montrer, sur ce qui vous différencie, ce qui fait vos forces… Et lister des photos « types » à réaliser pour illustrer tout ça.

On peut chercher de l’inspiration sur Instagram, Pinterest, etc. Le but n’est pas de copier, mais d’aider à définir son style.

Et puis, surtout il faut utiliser ces photos, qu’elles servent de supports très puissants aux messages qu’on veut faire passer.

VL : Pourquoi avoir choisi d’intégrer Instagram à ta stratégie marketing ? Quel rôle joue-t-il ?

EV : Instagram est une plateforme particulièrement visuelle qui m’a vite attirée en tant que photographe pour y montrer le résultat de mon travail !

En plus d’être un chouette outil de promotion, je trouve qu’Instagram favorise l’interaction entre les gens. C’est assez facile et agréable de rentrer en contact via ce réseau.

Je l’utilise donc pour montrer mon travail, mais aussi pour y donner quelques conseils, pour répondre à des questions et évidemment, comme je dis à tout le monde de le faire, pour montrer l’envers du décor, les coulisses de mon activité…. Pour permettre à tous de mieux me connaitre et donner envie de travailler avec moi.

VL : Quels sont tes projets futurs en tant que photographe ? Y a-t-il des domaines spécifiques que tu aimerais explorer davantage ou des collaborations rêvées que tu as en tête ?

EV : Je reste très passionnée par la mise en avant des femmes qui créent, construisent, dirigent… bref, par les femmes qui font plein de choses et que malheureusement notre société décide encore d’ignorer.

Je crois en LES FEMMES, je crois que nous avons toutes un rôle, notre rôle, à jouer pour façonner un avenir meilleur pour le monde.

Et moi je veux que mes photos rendent les femmes fières de ce qu’elles font, de ce qu’elles ont entre les mains.

Je veux qu’elles osent crier qu’ELLES ONT LE MONDE ENTRE LES MAINS et le pouvoir de le changer.

Je veux mettre tout ce qu’elles ont entre les mains en lumière et c’est ce que je vais faire au travers d’un livre à venir ! Il ne sortira pas demain, mais le travail est en cours… Je vais, depuis plusieurs semaines, à la rencontre de femmes pour photographier leurs mains et ce qu’elles font avec.

J’espère publier d’ici environ 1 an ce livre avec plus d’une trentaine de photographie.

VL : Félicitations pour ce magnifique projet et un immense merci pour tes précieux conseils ! Où peut-on te retrouver ?

EV : Dans les prochaines semaines j’organise 2 moments photos avec des petits plus pour les entrepreneuses.

Le 1er c’est le Café-Photos, c’est un moment qui mêle rencontres, réseautage et petites séances photos. Le 9 février 2024 le moment de discussions et d’échange du Café-Photos sera orchestré par Juliette Bodson qui est la créatrice de la Kifpreneure Academy.

Et le 2ème moment, c’est la journée « 3 nanas pour ton image » qui aura lieu le 16 février 2024. Une journée que j’organise avec une conseillère en image et une hair & make up artist. A nous 3, nous mettons tout notre savoir-faire pour créer des portraits au top, grâce à une analyse couleur et conseils tenue, une mise en beauté, maquillage et coiffure et un shooting portrait en lumière naturelle.

Sinon, pour découvrir mon travail et ma façon de travailler je vous invite à aller sur mon site et à me suivre sur Instagram. Pour être tenu au courant de mes actualités vous pouvez vous abonner à ma newsletter.

Et voilà, c’est la fin de notre plongée dans l’univers captivant d’Émilie Valet. À travers son objectif, elle donne vie aux moments simples et nous montre que se montrer en photo, c’est bien plus que capturer une image, c’est partager une histoire.

Les conseils d’Émilie sur la préparation des séances photo, l’importance de la confiance en soi, et l’utilisation judicieuse de la photographie dans la communication en ligne sont autant de pépites pour tous les passionnés d’image. Ses précieux conseils vont d’ailleurs de paire avec ceux de Polina dans l’article « L’importance de votre identité visuelle ».


Vous aimerez également

À la rencontre de Valérie Gilson, couturière et créatrice

À la rencontre de Valérie Gilson, couturière et créatrice

Quand l’upcycling devient de la haute couture Bienvenue dans l'univers captivant de Valérie Gilson, une couturière et créatrice qui insuffle une nouvelle vie à la mode à travers son approche unique de l'upcycling. Dans cette interview exclusive, Valérie partage son...

Créer sa première formation en ligne avec Thomas Hubert

Créer sa première formation en ligne avec Thomas Hubert

Les conseils de Thomas pour créer ta première formation en ligne Dans le monde en constante évolution de la formation en ligne, rencontrer des experts passionnés qui repensent et réinventent les méthodologies pédagogiques est une véritable aubaine. Dans cette...

Pour laisser un commentaire, c’est juste là !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *